Affirmer qu’on est une personne optimiste peut provoquer deux types de réactions : la méfiance (une personne optimiste est parfois considérée comme une utopiste qui vit dans une illusion) ou de l’approbation (car il est de bon ton de l’être un petit peu quand même). L’optimisme, on en entend beaucoup parler, c’est un joli mot, mais ça sert à quoi réellement ?

Être optimiste ne se résume pas à sourire et à se persuader que tout va bien se passer. Non, être optimiste peut nous permettre de changer notre vision des choses, et par là même, notre vie ! Rien que ça…

 

1 obstacle = 1 opportunité

D’après Winston Churchill « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité. L’optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté. »

Toute la différence est là !

Si l’on considère qu’une difficulté représente un obstacle, voire un signe qu’il vaut mieux renoncer, on se prive de la chance de surmonter cette difficulté, de développer de nouvelles compétences, et donc de nouvelles forces. On reste dans notre zone de confort et on se contente de ce que l’on a. Attention : je ne dis pas que l’on ne doit pas avoir de la gratitude pour ce que l’on a déjà ! Mais se contenter de ce que l’on a, renoncer à ses envies ou à ses rêves, parce que l’on n’ose pas surmonter une difficulté, c’est différent.

En revanche, si l’on appréhende chaque difficulté comme une opportunité à saisir, une occasion de comprendre, d’apprendre, d’évoluer, alors la difficulté devient un tremplin !

Pour y parvenir, au lieu de se focaliser sur le problème, il vaut mieux s’entraîner à voir le cadeau caché dans chaque situation, un cadeau parfois mal emballé, parfois pas très joli, mais un cadeau qui prendra toute sa valeur quelque temps plus tard, quand on aura pris le recul suffisant pour en apprécier tous les bénéfices.

Devenez un chasseur d’opportunités !

L’objectif est donc de devenir un chasseur d’opportunités. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez aller à l’encontre des difficultés, voire les provoquer pour avoir la satisfaction de les surmonter. L’idée est de transformer les situations délicates en chances, ou en tout cas en chances futures. Identifiez les bénéfices de chaque situation. Une dispute ? Une occasion de régler un problème. Un licenciement ? Une chance de trouver le métier qui vous convient mieux. Un divorce ? Une perspective d’une relation plus épanouissante.

Bien sûr, sur le moment, et sous le choc de l’annonce, il est difficile de basculer dans cette optique positive. Mais en étant convaincu que même si vous ne parvenez pas encore à entrevoir les bénéfices d’une situation, ils existent bel et bien et que vous en prendrez conscience très bientôt, vous vous sentirez plus fort et mieux armé pour affronter les difficultés.

Tout ce que la vie vous donne est source d’optimisme et vous permet d’avancer et d’avoir confiance dans un futur plutôt agréable.

Un petit exercice pour vous entraîner est de repenser à une situation difficile, un événement perturbant que vous avez vécu et que vous avez eu du mal à surmonter dans le passé. Demandez-vous à présent quels bénéfices vous en avez tirés ? Qu’en avez-vous appris ? Quelle personne êtes-vous devenue ? De quelle façon cela vous a-t-il permis d’aider les autres ? Alors… Considérez-vous toujours cette situation comme un problème ou comme un tremplin, un enseignement, une opportunité ?

Créez vos opportunités

Tous les jours ne peuvent pas être merveilleux, mais vous pouvez vous efforcer de trouver la merveille dans chaque journée. Oui, il y a des jours plus compliqués que d’autres, des jours où l’on est plus fatigué, où la moindre remarque nous touche plus que de raison, où les contrariés s’enchaînent.

Déjà, en considérant les difficultés comme une opportunité, le moral a tendance à remonter. Mais vous pouvez aller plus loin en créant vos propres opportunités, vos propres sources de satisfaction, vos petites merveilles.

En vous levant, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour être fier de vous aujourd’hui et créer une journée inspirante et positive. Quelle petite action pouvez-vous entreprendre : téléphoner à votre meilleure amie pour rire avec elle sur le trajet vers votre travail, passer cinq minutes à câliner votre chat, commander votre dîner en prévision d’une soirée plateau télé, passer à la médiathèque pour emprunter le dernier roman de votre écrivain préféré, préparer un délicieux gâteau au chocolat ?

Les sources de satisfaction sont nombreuses et ne sont pas forcément onéreuses. Votre objectif sera plutôt d’avoir le réflexe de rendre vos journées plus belles, de réfléchir non pas à vos problèmes, mais à ces petites choses qui allégeront votre esprit et qui vous donneront le sourire.

Vous voulez un petit exercice ? OK ! Chaque matin, notez dans un carnet le petit Kif du jour, le moment de plaisir que vous allez vous offrir, en toute bienveillance envers vous-même et sans l’once d’une pointe de culpabilité. Parce que vous le valez bien !

Anticipez !

« Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste ajuste ses voiles. » William Arthur Ward

Il ne s’agit pas de nier la réalité, ni le côté négatif et contrariant d’une situation, mais plutôt de savoir que quoi qu’il arrive, on saura y faire face, comme on l’a fait dans le passé.

Être optimiste ne signifie pas être idéaliste ou naïf. Quand on considère une situation, on peut aussi entrevoir les difficultés éventuelles pour s’y préparer et anticiper. Cela renforce notre confiance en nous et nous permet d’être plus sereins et donc plus positif.

N’oublions pas que les optimistes et les pessimistes sont tous deux nécessaires à la société : l’optimiste invente l’avion, le pessimiste invente le parachute.

 Agissez comme si tout était possible !

À moins que vous soyez médium, vous ne savez pas ce qui est possible ou pas alors agissez comme si tout était possible.

Lorsque vous envisagez un nouveau projet, un sagement dans votre vie, et que vous entrevoyez toutes les difficultés et les obstacles, ne vous dites pas « c’est impossible ». Vous n’en savez rien !

Dites-vous plutôt : « Et si c’était possible, comment cela pourrait-il se passer ? » Peut-être qu’il est impossible d’atteindre cet objectif aujourd’hui car il demande du temps et il doit être réalisé en plusieurs étapes.

Envisagez votre projet sur le sommet d’une colline. Il y a plusieurs chemins pour y parvenir : l’un qui court en pente raide, un autre qui serpente dans la forêt, et un dernier qui tente plusieurs itinéraires avant d’arriver à destination. Choisissez le chemin et rythme qui vous conviennent le mieux et identifiez sur le trajet plusieurs étapes incontournables. Focalisez-vous sur la première étape et les actions qui y sont associées : quand et comment allez-vous les réaliser. Une fois que c’est fait, vous avez déjà grimpé le long de la colline.

Rappelez-vous que ce sur quoi vous portez votre attention, vous l’attirez : alors portez votre attention sur le sommet de la colline et non sur les cailloux du chemin !

Soyez un porteur de bonnes nouvelles

Lorsqu’on se retrouve en groupe, il peut être tentant de discuter de ce qui nous pose problème, plutôt que de ce qui nous rend heureux. C’est humain, après tout.

Mais imaginez une personne qui partage avec vous ses sources de satisfaction, qui vous interroge sur votre plus belle réussite, qui s’enthousiasme devant les bonnes nouvelles, n’auriez-vous pas envie d’aller vers elle plutôt que vers celle qui se plaint tout le temps de tout ?

Et si vous deveniez cette personne qui partage les bonnes ondes avec les autres et qui attirent à elle les personnes positives ?

Évitez d’écouter les médias de manière compulsive et évitez les réseaux sociaux ou alors sélectionnez les sources d’information positive (et il en existe plein !).

Soyez reconnaissant

En éprouvant de la gratitude pour ce que vous avez déjà, pour ce que vous êtes, ce que vous étiez, ce que vous avez, ce que vous représentez, vous générez automatiquement de l’énergie positive, un sentiment de plénitude et de satisfaction incompatible avec la rumination mentale.

Si vous vous sentez que vos pensées tournent en boucle sur vos peurs et vos problèmes, consacrez un moment de votre journée à lister toutes vos sources de gratitude et dites-leur Un MERCI qui vient du cœur (en pensée ou oralement). Et voyez comme votre état d’esprit switche de façon positive !

Alors oui, Vous pouvez transformer votre vie grâce à l’optimisme qui vous permettra de surmonter tous les obstacles, vous amènera à vous créer une vie pleine de satisfactions, à vous anticiper sur les difficultés pour être plus serein, à vous transformer l’impossible en possible, à diffuser votre énergie positive autour de vous et à apprécier la belle vie que vous avez désormais.

 

A présent, dites-moi, quelles sont vos astuces pour être optimiste ?
Comment cultivez-vous l’optimisme au quotidien ?

Chronique sur l’optimisme dans la Grande Emission sur Var Azur TV

Une citation à méditer 

“Autant l’optimisme béat, c’est-à-dire inactif, est une sottise, autant l’optimisme, compagnon de l’effort, est légitime.”

Léon Daudet

Vous voulez renforcer votre optimisme ?

Rejoignez-moi dans un Atelier du Bonheur ou suivez le Programme Objectif Joie de vivre en 21 jours !

%d blogueurs aiment cette page :